La Paroisse Notre-Dame de la Mer en Pays Fouesnantais  réunit les communautés catholiques des communes de :
  • Bénodet : église Notre-Dame de la Mer, église St-Thomas Becket, église du Perguet.
  • Clohars-Fouesnant : église St-Hilaire.
  • Fouesnant : église St-Pierre.
  • Beg-Meil : chapelle St-Guénolé
  • Gouesnac'h : église St-Pierre et St-Paul.
  • La Forêt-Fouesnant : église Notre-Dame d'Izel-Vor
  • Pleuven : église St-Mathurin
  • Saint-Évarzec : église St-Primel.

Eglise Notre-Dame-de-la-Mer
située 31 avenue de la Mer, à Bénodet.

Construite en 1968, elle est l’oeuvre de l’architecte Pierre Brunerie qui s’est inspiré des halles du Faouët (XVe siècle), mais aussi de maçons locaux dont on mesure le talent. Les vitraux en dalle de verre sont l’oeuvre sont dûs au Jésuite André Bouler; les orgues proviennent des Ateliers Sévères au Mans.

La pureté et la simplicité de ses lignes, sa clarté  en font un lieu de rassemblement privilégié se prêtant à une liturgie ouverte. Elle permet aux fidèles de la communauté de se réunir pour les grandes fêtes liturgiques et d’accueillir les nombreux vacanciers.

Point d'envoi pour la Bénédiction de la mer, en août, et le Pardon de Notre-Dame de Bénodet est célébré le 1er dimanche de septembre.

Eglise ouverte en juillet et août de 10h30 à 18h et accueil spirituel de 10h30 à 12h30

Eglise Saint-Thomas Becket
​située 18 rue de l'église, sur le port de Bénodet. ​
La chapelle Saint-Thomas Becket dédiée à saint Thomas Canterbury, est devenue église de la paroisse sous le Concordat à la place de l’église de Perguet. Le cœur roman est de la première moitié du XIIIe siècle, les deux travées de l’abside portant l’empreinte de la sculpture gothique primitive. La nef actuelle est un ajout du XVIème remanié en 1873, la chapelle étant devenue trop petite. Elle contient une statue en bois polychrome du XVIe siècle représentant la Trinité, ainsi qu’une statue de la Vierge Marie admirable. Une vitrine rassemble les objets liturgiques les plus précieux de tout l’Ensemble paroissial.

L'église est ouverte toute l'année de 10h à 18h
 

 

Eglise de Perguet

située sur la D44 en direction de Fouesnant, à 6 km environ
Il s’agit d’un enclos paroissial complet. Ancienne église paroissiale de Bénodet, elle est entourée d’un placître au centre duquel s’élève un ravissant calvaire (XVIe) remonté en 2007 à la suite d’actes de vandalisme. Elle porte les témoignages de plusieurs siècles (du Xe pour la nef au XVe pour le clocher). L’intérieur est roman. On peut souligner les très beaux chapiteaux, le mobilier et les nombreuses statues polychromes.

Enfin, les vitraux contemporains de l’artiste Kim En Joong assurent à l’ensemble une cohérence et lui donnent une lumière douce et paisible.

Un guide de la SPREV sera à la disposition des visiteurs du 7 juillet au vendredi 30 août , du lundi au vendredi, 10h30-12h30 et 15h-19h, et le dimanche 15h-19h

Pardon : en août ​


 
​Eglise Saint-Hilaire

située au bourg de Clohars-Fouesnant

C’est un intéressant et imposant monument des XV et XVIe siècle, remarquable par l’irrégularité de ses proportions. Le petit porche voûté, abritant une très belle Trinité aux caractères gothiques, est surmonté d’une chambre d’archives. Au sommet de la tourelle à pans coupés figure une frise composée de 2 cavaliers, d’une tête d’animal et d’un homme à genoux. Au milieu de la construction s’élève un joli clocheton, six meneaux délimitant les chambres des 2 cloches. D’intéressants vitraux (du XVIe au XIXe siècle) garnissent les fenêtres. L’église paroissiale de Clohars-Fouesnant abrite un mobilier riche et abondant.

L'église est ouverte en juillet et août de 10h-18h


Chapelle Notre-Dame-du-Drennec

situé route de Quimper, lieu-dit "le Drennec", à 6km de Bénodet
L’édifice actuel, édifié au XVIIIe siècle, remplace celui - plus important - du XVIe détruit sous la Révolution par celui qui l’avait acquis. La chapelle a été endommagée en 1982 à la suite d’un incendie dû à la foudre et a été restaurée.
Le porche du XVIe a pu être conservé ainsi que deux statues dont celle très belle de Notre-Dame-du Drennec.
Le calvaire, restauré en 2007, et la fontaine sont contemporains de la première église (sauf la Piéta qui date de 1880). De très nombreux artistes se sont laissés inspirer par ces lieux bucoliques dont le peintre Émile Simon auquel un musée est consacré au manoir de Squividan en Clohars-Fouesnant.
Pardon de Saint-Alard avec la bénédiction des chevaux,  juillet et Pardon du Drennec à l’Assomption, le 15 août.

Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul

Située au bourg de Gouesnac'h
C’est surtout par son clocher que l’édifice, de l’extérieur, est remarquable. Il est entouré d’une balustrade à l’entour de la chambre des cloches surmonté d’une flèche élégante. Reconstruit en 1740 sur une base de 1630, il est de style Louis XIII. Le grand portail également de 1630 est contemporain du calvaire sur les marches duquel se faisaient les annonces des mesures prises par le Général de la Paroisse, organisme délibérant à l’issue des offices dominicaux. L’église étant devenue trop petite, deux bas-côtés ont été ajoutés à la fin du XIXe siècle.
À l’intérieur, les piliers et les arcades sont du XVIIIe siècle. On peut admirer un statuaire du XVIIe siècle, notamment Saint-Roch, Sainte-Catherine, Sainte-Marguerite. 
Curiosité moins courante, le bénitier près de la porte latérale est en réalité un « foculus » gallo-romain.

Eglise ouverte en juillet et août de 10h à 18h


 

Chapelle de Saint-Cadou
Située à 3 km du bourg de Gouesnac’h. Prendre la direction de Quimper, tourner à gauche, chapelle fléchée

La chapelle fait partie d’un ensemble architectural exceptionnel comprenant : oratoire, calvaire (reconstitué en 2009 après avoir été vandalisé), fontaine de dévotion à but thérapeutique (maladies de peau, furoncles, écrouelles). Ce fut un des lieux de dévotion les plus fréquentés de Cornouailles.

Elle a fait l’objet d’agrandissements successifs en partant d’une base romane (grand portail plein cintre et bénitier
rustique) ; transept sud en 1578 (arcs en anse de panier), transept nord en 1630, chambre d’archives et du conseil de fabrique en 1660. Le maître autel comporte un retable du XVIIe siècle.
Pardons : Saint Herbot (patron des bêtes à cornes)  et 
Saint-Cadou (patron des cavaliers et des lutteurs) dimanche 1 septembre.

Chapelle Notre-Dame-du-Vray-Secours

Située à 2 km du bourg sur la route de Pors Meillou. Suivre le panneau N.-D.-du-Vray-Secours
Datée de 1729 cette construction est caractéristique de cette époque : lignes symétriques conférant un équilibre à la construction. On la dit édifiée sur un site romain et druidique. Elle porte les armoiries de René, Amaury de Monbourcher, fondateur de la chapelle.
Pardon :  

Eglise Saint-Mathurin
Pleuven

Pleuven est la plus ancienne paroisse du canton mais pendant longtemps elle a possédé l’église la plus « jeune » ! Ouverte au culte le jour de Pâques 1877, l’église paroissiale de Pleuven a été édifiée à la place d’un ancien édifice délabré. C’est un bâtiment original long de 30 mètres, haut de 10 et comportant un beffroi de 30 mètres. Formé d’une nef de 5 travées, de bas-côtés et d’un chevet polygonal, elle n'a pas de transept. À noter dans la statuaire une sainte Marguerite et une sainte-Barbe en bois polychrome.

Eglise ouverte en juillet et août de 10h à 18h.





Chapelle Saint-Tudy
Située entre le bourg de Pleuven et le Moulin du Pont. En sortant de Pleuven vers Quimper, faire quelques kilomètres et tourner à droite. Suivre le panneau Saint-Tudy.

L’absolue simplicité du plan architectural donne un caractère paisible à cet édifice daté de 1665 et met encore plus en valeur le mobilier remarquable de cette chapelle. Le chœur  décoré par un retable à 3 niches qui abritent des statues. Deux niches à volets peints ornent les angles. À noter les peintures et le Chemin de Croix réalisés en 1995 par Jean Renault. Bien éclairée, elle est visible toute l’année depuis le sas d'entrée.

Pardon:  mai 

La chapelle est ouverte tous les jours, un dispositif permet aux visiteurs de découvrir cette chapelle de manière permanente


 

Chapelle Saint-Thomas
située à 1km à l’Est du bourg de Pleuven. En se dirigeant vers Fouesnant, tourner à droite avant l’étude des notaires. Faire quelques kilomètres, la chapelle est à gauche.​​

Construite en 1674 et dédiée elle aussi à saint-Thomas Becket, cette chapelle est en pleine campagne. Edifice en pierre de taille, elle possède un porche en plein cintre avec crochets, chou et pinacle dans la tradition gothique. Une fresque datant de la construction de la chapelle a été découverte en 1986 sur le mur oriental de l’édifice, témoignage d’une tradition dont il ne reste que peu de traces de nos jours

Pardon : 

Eglise Saint-Pierre

Fouesnant

Elle date de la fin du XI° siècle ou du début du XII°. Le plan de cette église est en forme de croix latine. La nef de cinq travées avec bas-côtés conduit à un transept à deux croisillons dont le carré est porté par quatre piles importantes. Le chœur est clos par un chevet à pans coupés, mais il semble qu'avant sa réfection au XVIIIe siècle, il s'arrondissait en hémicycle. 

L'écroulement, à la suite d'un orage, de la tour lanterne surmontant le carré du transept a en effet entraîné la destruction du chevet d'origine, reconstruit en 1754. Le pignon central ouest, le clocher, les fenêtres des bas-côtés et le porche sud pour lequel une porte du XVe siècle a été réemployée, datent de la même époque. A l’intérieur, les chapiteaux romans sont remarquables.


L’église romane Saint-Pierre possède depuis 10 ans un très bel orgue, instrument exceptionnel, conçu par des artistes avertis. Deux buffets homothétiques à deux tourelles, avec une échancrure centrale et trois plates faces, sont construits en châtaignier. La Montre de 8' est en façade du grand orgue, la Montre de 4' est en façade du positif.
Les claires-voies sculptées sont l'œuvre de Hypollite Pulcini qui s'est inspiré des motifs des chapiteaux romans de l'église.

L'orgue intégralement mécanique dispose de 23 jeux (1400 tuyaux en étain ou bois)  disposés sur 3 claviers . On peut le découvrir sur le site www.orgues-cornouaille.org


Un monument aux morts, réalisé par René Quillivic en 1921 se trouve sur le côté de l'église. Il montre une mère du pays, une fouesnantaise en coiffe et habits de deuil. A travers cette femme, Quillivic a voulu rendre hommage aux soldats mais aussi à toutes les familles touchés par la mort.

Pardon : dimanche 30 juin 2019 

Eglise ouverte en juillet et août tous les jours de 10h à 17h30

Pas de visites pendants les offices

Chapelle Saint-Sébastien

De Fouesnant, prendre la direction de Mousterlin.
Petite chapelle du XVe siècle dédiée à Saint-Sébastien, martyr du IIIe  siècle. Refusant d’abjurer sa foi devant l’empereur, il fut transpercé de flèches. Soigné, il se présenta de nouveau devant l’empereur qui le fit supplicier dans un cirque.

Suite à une souscription, la chapelle vient d’être réhabilitée. 

 

 

Chapelle Notre-Dame de Kerbader

La chapelle de Kerbader est dédiée à Notre-Dame de Pitié, “Mater Dolorosa” comme inscrit au pied de la statue, et fut construite au XVIe siècle. À quelques 300 mètres se trouve la fontaine où l’on puise l’eau à l’occasion du pardon, faisant ainsi mémoire de notre baptême : l’eau qui purifie, l’eau qui donne la vie, la vie d’amour de Dieu.

Pardon :  

Eglise ouverte du 15 juin au 19 août tous les jours de 14h à 18h

Chapelle Saint-Guénolé

Le développement du tourisme à Beg-Meil a amené l’évêché à décider la construction d’une véritable chapelle en remplacement de la baraque en bois faisant office de chapelle. En 1936 le chœur et la première travée furent édifiés. Après la guerre, en 1947, deux travées ont été rajoutées, mais ce n’est qu’en 1967 que la chapelle fût terminée avec l’adjonction de la quatrième travée et du clocher.
La statue de Saint Guénolé date du XVIe siècle. 

Pardon :  

Eglise ouverte en juillet et août tous les jours de  10h à 19h

 

 

Chapelle Sainte-Anne

Route de Ste-Anne à Fouesnant

Elle a été édifiée en 1683, financée par les fidèles de la paroisse. Sur le placître, couvert d’arbres magnifiques, une fontaine avec une statuette de Sainte-Anne, où l’on puise l’eau à l’occasion du Pardon. Ce Pardon, historiquement le plus important de Fouesnant, regroupe les paroissiens des paroisses voisines, avec leur croix et leurs bannières.

La chapelle est malheureusement fermée depuis 2014. En effet, classée Monument Historique depuis 1914, de même que son rétable de 1694, l’état de la charpente et de la toiture ne permet pas d’y célébrer en toute sécurité. La restauration estimée par la Direction régionale des affaires culturelles se monte à 1,3 million d’Euros et va s’étendre sur 5 ans. 800 000 € de subventions sont actuellement prévues. Environ 500 000 € restent donc à la charge de la commune.
C’est pourquoi un appel aux dons (avec 66 % de déduction fiscale) est fait pour que chacun puisse participer au sauvetage de cette chapelle emblématique du Pays Fouesnantais.
Don en ligne pour ce projet de sauvetage via La Fondation du Patrimoine : www.fondation-patrimoine.org/51 328
Le Petit Pardon vendredi 26 juillet et le Grand Pardon : dimanche 28 juillet 2019.
légende légende Fouesnant Le Pardon est célébré en août. 

Église ouverte du 15 juin au 19 août tous les jours de 14 h à 18 h.

Eglise Saint-Primel

Située à St-Evarzec

Cette église du XVII° siècle a été restaurée entre 1848 et 1850. Le clocher a été reconstruit en 1900. Bâtiment de plan rectangulaire, le sanctuaire paroissial comprend une nef de cinq travées avec bas-côtés et un chœur terminé par deux murs de refend et un chevet plat. Le clocher comporte une chambre de cloches sans galerie. Le portail ouest est orné d'une ouverture en plein cintre placée sous une accolade à fleuron, tandis que le porche latéral sud-est est marqué par une voûte sur croisée d'ogives à liernes.
Saint Primel était un prêtre et un ermite des Vème et VIème siècles, disciple de saint Corentin. Il est représenté en diacre par une statue, et en ermite sur un panneau sculpté devant l'autel. L'intérieur de l'église comporte également un groupe de trois petites statues en bois du XVII° siècle représentant la vierge à l'enfant, Saint Dominique et Sainte Catherine de Sienne.
L'église possède une orfèvrerie remarquable : entre autres une croix processionnelle dorée et un calice en argent de la première moitié du XVIII° siècle.

Eglise ouverte en juillet et août de 9h à 18h

Chapelle du Dréau

Accès de St-Evarzec : route de Mouster Coat, puis route de Meil Dréau
Dédiée à Saint André et Saint Eloi, elle a été construite dans un ancien camp romain et remonte au XVIIe siècle. La fenêtre du chevet est un réemploi du XIIIe siècle.
Saint André était réputé protéger de la coqueluche, ce qui explique sans doute
le nom du lieu, coqueluche se disant “an Accès : de Saint-Évarzec, dreo” en breton.

 

 

Chapelle Saint-Philibert

Saint-Evarzec

La chapelle fut construite en 1870 sur le site d’un édifice plus ancien, d’où la présence dans l’un des murs d’une pierre portant, à l’envers, la date de 1750. La dévotion à saint Philibert, très ancienne à Saint-Évarzec, est sans doute un héritage des templiers. On invoquait ce saint notamment pour guérir les rhumatismes et les maux de ventre.

Pardon : 

Église Notre-Dame d’Izel Vor, en travaux de rénovation complète de janvier 2019 - à fin 2020

La Forêt-Fouesnant
L’église est dédiée à Notre-Dame d’Izel Vor, qui signifie bras de mer en Breton ; elle devint église paroissiale en 1850. Cet édifice du XVIe siècle conserve des parties de style gothique flamboyant et porte des traces de différentes époques. La façade ouest est intéressante, avec son “clocher mur” de type finistérien. Plusieurs dates le porche, 1628 à l’intérieur, au-dessus du baptistère. L’intérieur de l’édifice est remarquable par la richesse de son mobilier. Les Fonts Baptismaux en bois et granit d’un seul bloc, le tableau du Rosaire, le maître-autel et son retable sont du XVIIe siècle.
Des statues polychromes de saints, essentiellement locaux, viennent compléter le décor. Deux vierges à l’enfant polychromes encadrent l’autel, dont ND d’Izel Vor. Le chevet de l’église comporte des vitraux du XXe siècle.
L’armoire du trésor contient notamment un splendide calice en or et vermeil du XVIe siècle.
Le calvaire est original car il comporte une chaire à prêcher. Cela suppose qu’il y avait avant un parvis beaucoup plus étendu pour accueillir les fidèles en plein air.
Pardon :  
Église en travaux cet été

Paroisse Notre-Dame de la Mer en Pays Fouesnantais - 5 place de l’Église – 29170 Fouesnant - Tél. 02 98 56 00 91

www.paroisse-benodet-fouesnant.fr

 

ENSEMBLE PAROISSIAL ODET RIVE GAUCHE



Bénodet, Clohars-Fouesnant, Gouesnac'h, Pleuven

©

  • facebook-square
  • Twitter Square
  • google-plus-square